comment choisir votre portail, votre clôture ?

Vous avez pour projet d’acquérir un portail, portillon, une clôture ?

Posez-vous tout d’abord les bonnes questions :

  • est-ce pour se protéger des regards ? Dans ce cas, préférez un portail ou une clôture pleine.
  • vous souhaitez apporter une plus value esthétique à votre demeure ? Dans ce cas, choisissez un modèle design
  • de combien de temps disposez-vous pour entretenir votre clôture, votre portail ? En fonction de votre réponse, décidez vers quel matériau vous tourner.
  • quel est votre budget ?
  • quelles contraintes locales avez-vous concernant l’implantation, le hauteur, le matériau… de votre projet ?

Si vous souhaitez acquérir un portail, une clôture, c’est tout d’abord pour délimiter votre propriété, pour retarder les intrusions, pour la sécurité de vos enfants …, de vos véhicules, pour le côté pratique, la tranquillité chez vous ou pour une décoration adaptée à l’environnement de votre habitation.

Voici quelques précisions que nous pouvons vous apporter d’ores et déjà :

  •  il n’y a plus besoin de permis de construire pour ce projet depuis 1986.
  • ATTENTION :
    • certaines clôtures nécessitent une déclaration préalable (voir le PLU de votre commune). Cette déclaration préalable remplace la déclaration de travaux depuis 2007 (CERFA 13703)
    • attention à la mitoyenneté
    • attention à la distance minimum à respecter par rapport à la limite du terrain (arrêté d’alignement)
    • attention aux zones protégées telles :
      • AVAPC (Aires de Valorisation de l’Architecture et du Patrimoine)
      • ZPPAUP (Zones de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager)
      • sites classés
      • abords de monuments historiques
    • Vous ne devez jamais empiéter sur la voie publique
    • Attention à la prise au vent de votre futur portail : s’il dépasse 1m40 de hauteur, la prise au vent est plus importante, donc il sera fragilisé de ce fait. Il y a également plus de risque pour un portail plein.
  • peuvent être réglementés :
    • les matériaux utilisés
    • la couleur de l’ouvrage
    • la hauteur minimale et ou maximale de l’ensemble
  • Toujours se renseigner auprès de votre mairie, DDE, CAUE (Conseil d’Architecture de l’Urbanisme et de l’Environnement)
  • PLU : Plan Local d’Urbanisme
  • POS : Plan d’Occupation des Sols

Il existe deux types de portails :

  • le portail battant : 2 vantaux s’ouvrent à 90° (pose en tableau) ou à 180° (pose en applique). Ils peuvent être automatisés mais nécessitent une allée suffisamment longue qui ne gêne pas l’entrée
  • le portail coulissant : gain de place et peut être motorisé.

Vous avez le choix entre plusieurs types de matériaux :

  • en bois : robuste, esthétique, bon marché, écologique mais entretien régulier à prévoir (1 à 2 couches de lasure tous les ans)
  • en PVC : moins onéreux, pas d’entretien, ne se déforme pas avec le temps s’il a une structure de soutien en fer ou en alu, simple, pratique à installer, ne rouille pas mais un peu moins esthétique en général (cela dépend des modèles, il en existe de très jolis)
  • en aluminium : léger, solide, ne rouille pas, pas d’entretien, large choix, 100% recyclable. Inconvénients :  plus côuteux que le PVC et le bois, un peu plus fragile que le fer. Possibilité d’avoir un aluminium soudé imitant l’aspect du fer forgé.
  • en acier : lourd, cher et peut rouiller
  • en fer forgé : esthétique, solide mais entretien régulier. A noter : nous ne fournissons pas de portail en fer forgé.

Plusieurs formes de portail sont possibles :

  • droits
  • biais haut
  • biais bas
  • chapeau de gendarme à l’endroit
  • chapeau de gendarme inversé
  • convexe
  • concave
  •  et de nombreux modèles en acier, pvc, alu (voir les catalogues)

Les finitions peuvent être :

  • portail ajouré
  • 1/3 plein
  • 2/3 plein
  • plein

Enfin, nous vous parlerons de nombreux accessoires qui peuvent être associés à votre portail comme :

  • la sécurité de votre portail avec possibilité d’installation de cellules photoélectriques (face à face) pour détecter un objet, un individu sur la trajectoire d’ouverture du portail
  • feu clignotant du côté de l’espace public pour signaler l’ouverture ou la fermeture du portail
  • le déverrouillage  (pour ouvrir en cas de panne de moteur)
  • la batterie de secours (prend le relais en cas de panne de courant)
  • l’éclairage  : éclaire la zone d’ouverture du portail
  • miroir : pour les lieux sans visibilité
  • commande murale à l’intérieur de votre propriété
  • bouton poussoir
  • à l’extérieur :
    • boitier clef : permet d’ouvrir le portail avec une clef
    • boitier code : composer un code confidentiel
  • commande à distance  :
    • télécommande pour actionner le portail
    • récepteur : reçoit le signal de la télécommande
    • antenne : améliore la portée du signal de la télécommande
    • relai interphone (relie le portail à l’interphone et vous pouvez donc ouvrir le portail depuis votre maison)
  • concernant la motorisation : il faut choisir en fonction du type d’ouverture, du poids du portail, de la puissance électrique (220 volts ou 12 ou 24 volts [ avec batterie ou panneau solaire])

Sachez que pour :

  • un portail battant :
    • automatisme à bras :
      • idéal pour un portail déjà existant
      • hydraulique ou électromécanique, se fixe sur les vantaux, poteaux ou mur
      • traction douce
      • facile à installer
      • meilleur qualité/prix
      • attention :
        • nécessite une arrivée de 220 Volts ou un kit solaire
        • besoin de place sur les côtés pour les bras en position ouverte
    • automatisme à vérin :
      • peu cher mais à éviter (réserver pour les portails en acier montés par des professionnels)
      • exerce une force très importante au niveau des gonds (pour portails lourds en acier uniquement)
      • besoin d’une arrivée en 220 Volts
      • peu cher
    • système à roues :
      • petit moteur  + roues, se fixe sur chaque porte
      • s’adapte à tous les sols, même en pente
      • 12 Volts
      • facile à poser
      • pas très esthétique
      • bon rapport qualité/prix
    • automatisme enterré :
      • plus cher que le système à bras
      • esthétique
      • robuste
      • faire installer par un professionnel
      • travaux de maçonnerie à prévoir
      • gain de place (pas de place pour des bras à prévoir)
      • 220 Volts
      • pour modèles lourds surtout
      • pour portail neuf
    • automatisme intégré au portail :
      • pas de bras ni vérin apparents
      • 220 Volts
      • pas besoin de travaux de maçonnerie
      • gain de place
  • portail coulissant :
    • rail au sol
    • autoportant, système de guidage . Eviter pour un portail lourd

Nous espérons que ces quelques renseignements vous auront aidés et n’hésitez pas à nous contacter pour vos travaux de menuiserie, nos devis sont gratuits

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *