Comment choisir votre escalier ?

Un escalier n’est pas seulement utilitaire, c’est un élément primordial de votre décoration de par sa taille, son style. J’oserai même dire que c’est une partie de l’âme de votre demeure. Alors avant de vous lancer, réfléchissez à quelques points :

  • Voici quelques principes généraux à prendre en considération :
    • le type d’un escalier se détermine en fonction de la trémie (espace disponible dans le plancher de l’étage pour le passage de l’escalier)
    • le dégagement en haut et en bas  doit être de 70 à 80 cm minimum
    • la hauteur idéale des marches est entre 18 et 21 cm
    •  la profondeur des marches est de 20 à 29 cm en moyenne
    • le nombre de marches est entre 12 et 15 en général, si vous devez en prévoir plus, faites un palier si possible
    • la rampe ou main courante est à 90 cm du nez de la marche
    • l’échappée est de 200 à 230 cm, elle doit toujours être supérieure à 190 pour permettre le passage d’une personne debout
    • les balustrades font 103 cm de hauteur du sol au dessus de la main courante pour une partie droite
    • la distance entre les barreaux est de 11 cm maximum

 

  • Au sujet de la trémie (espace disponible dans le plancher de l’étage pour le passage de l’escalier), voici plusieurs conseils :
    • si vous avez une ouverture étroite et longue, prévoir de préférence un escalier droit
    • si la trémie est courte, optez pour un escalier 1/4 tournant
    • si elle est carrée, l’escalier 2/4 tournants est idéal
    • si la trémie est petite, préférez un escalier hélicoïdal

 

  • Voici maintenant les différentes caractéristiques des escaliers :
    • l’escalier droit ou 1/4 tournant utilisent pas mal d’espace, ils conviennent donc aux pièces spacieuses en priorité. Dans ce type de forme, vous pouvez en même temps vous poser la question de l’espace disponible sous l’escalier, à savoir si vous souhaitez l’aménager avec des rangements ou non, faire un bureau, dressing, coin bar en dessous…
    • l’escalier hélicoïdal est peu encombrant et convient donc aux espaces réduits. Par contre, oubliez-le si vous avez des meubles ou objets encombrants à transporter d’un étage à l’autre
    • l’escalier 2/4 tournants (2 angles à 90°) : c’est un mélange entre l’hélicoïdal et le 1/4 tournant, avec une plus grande liberté de mouvement que l’hélicoïdal tout en gagnant de la place. Par contre, il nécessite une trémie plus grande que le 1/4 tournant.

 

  • pour des pièces à passages fréquents, prévoir un escalier assez large (80 cm minimum) tel le 1/4 tournant, le droit ou le 2/4 tournants
  • pour des pièces à passages occasionnels, vous pouvez opter pour l’hélicoïdal, les escaliers escamotables

Pourquoi pouvez-vous avoir besoin d’un escalier sur mesure ?

  • vous n’avez pas le choix, aucun escalier standard ne s’adapte
  • vous voulez choisir l’esthétique, vous désirez un modèle bien particulier adapté à vos besoins et à votre maison, vous désirez également gagner un maximum de place, aménager sous l’escalier, vous avez besoin de rangements adaptés… vous voulez choisir la couleur, l’essence de bois, la teinte, le style (contemporain, rustique ?)
  • pensez à la rambarde, aux rampes, poteaux droits ou moulurés ? Avec ou sans contremarche (partie verticale de la marche)…
  • pour plus de modernité, préférez un escalier sans contremarche pour laisser passer la luminosité également
  • si vous avez des enfants, la contremarche sera sécurisante, car le pied ne risque pas de glisser entre les marches et des objets ne seront pas jetés dans l’espace entre les marches. De plus, les enfants seront plus rassurés en ne voyant pas le vide !
  • pensez à une rampe en cas de présence d’enfants ou de personnes âgées à la maison
  • vous pouvez également réfléchir à la présence de revêtements antidérapants sur vos marches pour limiter les risques de chutes (évitez les revêtements collés qui tiennent moins avec le temps, pensez plutôt les vernis ou peintures antidérapantes)

 

  • si l’escalier est peu fréquenté, vous pouvez opter pour un bois tendre
  • par contre, s’il est très fréquenté, choisissez un bois dur

Un escalier en bois doit se vernir, se teinter, se peindre, mais il faudra l’entretenir régulièrement.

  • différentes contraintes sont à prendre en compte pour l’installation d’un nouvel escalier :
    • la position, le sens d’ouverture des portes et fenêtres à proximité immédiate de l’escalier
    • la pente du toit pour l’aménagement de combles
    • le sens (gauche ou droite pour le 1/4 tournant ou 2/4 tournants)

Une petite astuce : si vous glissez du film polyéthylène dans les encastrements de marches et contremarches, cela limitera les grincements. Vous pouvez également penser à installer une bande de lumière entre les contremarches et les marches pour magnifier votre escalier (le prévoir avant la conception de l’escalier)

Maintenant, quelques définitions afin de vous aider :

  • emmarchement : distance entre deux limons (largeur des marches)
  • garde corps : il est composé d’une main courante + balustres pour protéger du vide (balustrade)
  • giron: distance séparant le bord de la marche et l’aplomb de la marche supérieure (profondeur des marches)
  • limons  : pièces latérales sur lesquelles s’engagent les marches
  • trémie ou chevêtre : ouverture dans un plafond destinée à recevoir l’arrivée de l’escalier
  • échappée : hauteur libre de passage entre le nez de la marche et la partie inférieure du plancher ou volée au dessus

Nous espérons que ces quelques renseignements vous auront aidés et n’hésitez pas à nous contacter pour vos travaux de menuiserie, nos devis sont gratuits

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *